LONDRES, AU DELÀ DU «HIGH TEA»

Voici, suite à un récent voyage à Londres, quelques impressions générales auxquelles nous joignons des suggestions souvent inédites de la journaliste Lise Ravary pour découvrir les petits et grands secrets cachés de la capitale britannique.

Elle m’avait jusqu’ici laissée plutôt… indifférente. Comme disent les psys, je n’avais rien de spécial à «réparer» en ce qui la concerne, mais les deux séjours que j’y avais faits ne m’avaient pas laissé de souvenirs particulièrement vibrants. Je savais que plusieurs Québécois la préféraient à Paris pour toutes sortes de raisons allant de la qualité de ses spectacles, la convivialité de ses installations muséales, l’étonnante diversité de son architecture jusqu’à la proverbiale gentillesse de ses habitants.

Aujourd’hui, je comprends mieux, beaucoup mieux. J’y ai passé dix jours dans un petit appartement de Nottinghill, les pieds d’abord, la tête et puis le coeur en pleine vie londonienne. Oui, je comprends qu’on puisse la préférer à Paris : plus chaleureuse, plus surprenante à bien des égards, plus aimable, remplie d’inestimables trésors, civilisée, organisée, elle possède de puissants pouvoirs de séduction. Certes, il faut y combattre la fraîcheur du temps et se glisser entre les gouttes de pluie qui débordent entre de sublimes éclaircies qui allument comme par magie les sentiers fleuris de ses parcs. Comme on le dit pour Paris, je le dirais maintenant pour Londres: «Londres sera toujours Londres. Que peut-elle faire d’autre ?». Elles sont différentes et leurs différences ne se comparent pas.

Big BenIl faut y aller, il faut y marcher, découvrir certains de ses quartiers et hanter ses musées qui, déesse merci, sont à peu près tous gratuits, sans doute pour compenser le coût énorme de la vie . Les adeptes du Michelin ou du Routard sauront vite dans quel espace verdoyant il est doux de marcher, où trouver le Modern Tate, Westminster Abbey, les concerts du midi de St-Martin-in-the Fields, le high tea chez Harrods ou chez Fartnum and Mason. Parlant de ce dernier, j’y ai goûté sur tous les plans ! Le service y est d’un autre siècle, les scones et les petits gâteaux à la crème glacée à se rouler par terre et l’addition à se pendre au premier lampadaire venu ! Mais bon, pour une exquise fois…

Avant de partir, j’ai consulté une «experte» de cette magnifique city. Lise Ravary, journaliste, chroniqueure, écrivaine, la connaît par coeur et l’aime avec passion. Elle a donc dressé une liste de ses préférences et identifié des lieux inédits à connaître, des quartiers, des commerces ou de musées moins fréquentés. Avec sa permission, je vous livre ici ses secrets…

Francine Montpetit

LES TROUVAILLES  DE LISE RAVARY

L’est de Londres est le summum de ce qui est branché maintenant

À voir absolument : 18 Folgate St. La maison Denis Sever, un musée vivant de l’époque des tisserands huguenots au 18e siècle. Une splendeur. Cher et il faut réserver. Il faut y aller le soir. Va voir le site www.dennissevershouse.co.uk

Tout le secteur entourant le marché Spitalfields est fascinant. Près de la station Liverpool St. www.spitalfields.co.uk

Dernier survivant de l’époque des music halls du 19e sièecle dans l’est londonien, Wilton’s Music Hall. 1-4 Graces Alley, (off Ensign St) dans le quartier Whitechapel. Atmosphérique au possible. Spectacles ou visite seulement.

Le Geffrye Museum d’arts décoratifs – intérieurs anglais de la classe moyenne, de 1600 à nos jours. www.geffrye-museum.org.uk Excellent endroit pour un lunch.

Jack_The_RipperPromenade à pieds guidée du secteur de Jack the Ripper. Pas du tout kétaine et fait découvrir l’est londonien et ce qu’il est devenu. (Il faut voir Brick Lane, autrefois le cœur du quartier protestant, ensuite juif et aujourd’hui, le centre de la culture indo- bangladeshi à Londres). www.jacktheripperwalk.com  ou http://www.walks.com/. Attention, les plus chères ne sont pas nécessairement les meilleures.

Il y a aussi le London Underground and Tube Tour de www.insider-london.co.uk/london-underground-tube-tours. Je sais c’est bizarre mais c’est vraiment intéressant.

Le Shakespeare’ s Globe Theatre, reconstruit exactement comme à l’époque de Shakespeare. http://www.shakespearesglobe.com/. On y joue toujours une pièce. Intéressant même sans assister à une représentation.

WolfeJ’aime beaucoup la banlieue navale de Greenwich et son Observatoire Royal. Entre autres choses, pour y voir le monument dédié à Wolfe, don du peuple canadien en  1930 et inauguré par le père de l’actuel marquis de Montcalm… Jolie ville, à 30 minutes du centre de Londres par navette fluviale. Il y a même une visite inusitée à pied appelée Greenwich Chimneys and Tunnels Guided Walk http://www.dotmakertours.co.uk/ Aussi à Greenwich, le Fan Museum, le musée des éventails. www.thefanmuseum.co.uk

Un des meilleurs pubs de Londres se trouve à Greenwich, le Greenwich Union, au 56 Royal Hill – il faut éviter les pubs touristiques. Et éviter n’importe quel pub qui a des machines de vidéo pokers. Une plaie.

Design Museum – un projet de Terence Conran, créateur d’Habitat. www.designmuseum.org

Dans l’ouest :

Leighton House Museum, maison- musée du peintre Fred Leighton, qu’il a lui-même décorée. Une maison œuvre d’art. Sur Holland Rd. www.rbkc.gov.uk/LeightonHouseMuseum

Le thé le plus spectaculaire à Londres dans l’Orangeraie de Kensington Palace. The Orangery était la serre de la reine Anne. www.hrp.org.uk/KensingtonPalace/Foodanddrink/Orangery

ThéLe meilleur English tea est toujours celui servi au dernier étage de Fortnum and Mason sur Piccadilly, mieux que celui du Ritz à mon avis et moins cher. Le magasin est fabuleux  Au rayon des chocolats, il faut goûter aux «english creams» à la rose et à la violette. J’en suis folle. www.fortnumandmason.com

Pas très loin, la maison de Handel, au 25 Brook St. Dans le quartier Mayfair. Concerts gratuits. www.haelhouse.org

Aussi, dans Mayfair, le petit quartier Shepherd Market, restos et pubs haut de gamme et très joli. J’aime le choix de cidres au Market Tavern et le Ye Grapes, victorien. www.shepherdmarket.co.uk

J’aime aussi le thé chez High Tea of Highgate, surtout pour son cake à la lavande et celui au citron. Miam. www.highteaofhighgate.com

Les Cabinet War Rooms/Churchill War Rooms. Rien n’a changé depuis 1945. Dans St James Park, selon moi le plus beau parc de Londres.  www.iwm.org.uk/visits/churchill-war-rooms

Restaurants pour le soir
Ça change tellement vite, mais mon resto british préféré c’est Maggie Jones, en l’honneur de la princesse Margaret, qui, lorsqu’elle était mariée à Anthony Armstrong-Jones, le fréquentait sous le nom de Maggie Jones. Existe depuis 40 ans, resto pour les gens du coin. Dans le quartier Kensington, toujours agréable. Cuisine fermière anglaise, goûteuse et pas trop chère. Les desserts sont délirants. www.maggie-jones.co.uk

J. Sheekey’s, dans le quartier des théatres. Resto de poisson là ou vont les acteurs après le spectacle. La sole de Douvres est la meilleure au monde. Très cher mais souvenir impérissable et éternel. La gelée de raisins de Muscat clôt bien le repas. J’en rêve encore la nuit. Métro Leicester Square, près de Covent Garden. www.j-sheekey.co.uk

J’aime beaucoup le resto du Victoria and Albert Museum, et le musée. Mon préféré.

Ce que je fais toujours à Londres
Bouquiner chez Hatchards, tout près de Fortnum and Mason, la plus vieille librairie à Londres, fondée en 1797. Charmantissime. www.hatchards.co.uk

Acheter un petit morceau de fromage anglais fermier, Stilton ou Cheddar,  chez Paxton and Whitfield, sur Jermyn St. derrière Piccadilly St. www.paxtonandwhitfield.co.uk

Marcher le long de la Tamise, surtout sur The Embankment, de St Paul’s à Westminster Abbey. Le dimanche après-midi pour arriver à temps pour Evensong à l’abbaye, à 15h.

Même si c’est touristique, j’aime les petites rues de Covent Garden. Et le quartier Camden Town plus au nord. Je vais toujours écouter un concert au Barbican ou au Wigmore Hall. Il y a toujours de la place à la dernière minute. Le meilleur guide des activités demeure le Time Out. Premier achat en descendant de l’avion.

Lise Ravary

5 Responses “LONDRES, AU DELÀ DU «HIGH TEA»” →

  1. carmen dubé

    26 mai 2014

    j.aimerais aller en Angleterre en septembre. je suis allé en turquie il y a un an avec un groupe, mais comme je suis vegan, les repas sont toujours payé d’avance , y a t-il parmi vous des gens qui veulent aller en angleterre.<
    meilleurs salutations
    carmen

    Répondre

  2. Danielle Martin

    7 juin 2014

    J’aimerais bien avoir les coordonnées de cet appartement à Nottinghill. Merci à l’avance.
    Danielle
    ruefabre@hotmail.com

    Répondre
  3. Je n’ai malheureusement plus cette adresse que vous me demandez de vous donner pour la bonne et simple raison que la propriétaire m’a dit, alors que je quittais, que j’étais sa dernière locataire… et que, désormais, elle reprendrait l’appartement pour elle et son mari.
    Désolée !
    Mais vous trouverez facilement un appart sur AirB&B ou sur n’importe quel site de location sur Internet. Londres, c’est facile, mais cher ! Il vaut mieux être deux ou trois à assumer les frais. Ce que nous étions…

    Bonne chance !

    Répondre

  4. Colette Lacroix

    29 décembre 2016

    Bonjour le mois de mai (2018) à Londres est ce un bon choix ?
    Si mon anglais est faible est ce un problème ?
    À la recherche d’une compagne pour partager les coûts d’hébergement?
    Ce que vous proposez c’est sur 10 jrs à Londres à pied n’est ce pas ou faut prévoir utiliser les services en commun?
    Merci!

    Répondre

  5. Danielle Martin

    29 décembre 2016

    Bonjour Colette,
    Je suis allée 2 fois à Londres dernièrement. Le coût de la vie y est très élevé. C’est sûr qu’on peut marcher beaucoup à Londres mais il faut aussi prévoir les transports en commun, ne serais-ce que de l’aéroport au centre. J’ai acheté une Oyster Card (pour le métro) (on l’achète 5 livres et on y met le montant qu’on veut – qui est remboursable lorsque l’on quitte Londres).
    Le fait de ne pas parler anglais n’est pas un immense handicap mais ca rendra le séjour moins agréable. Moi qui adore Paris, j’ai eu un immense coup de coeur pour Londres.

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s