Florence, la belle Italienne

 

Botticellipetit

Lucie Gardner est une passionnée de voyages. Elle a sillonné bien des continents, de l’Asie à l’Australie, du nord de l’Afrique au fin fond de la Scandinavie sans oublier l’Amérique du Nord. Elle partage ses découvertes par ses écrits ou comme accompagnatrice. Se qualifiant de slow traveler, elle vous offre de découvrir quelques-uns de ses coups de coeur florentins

Lucie Gardner

Lucie Gardner

Firenze, ce seul mot m’émeut. Florence n’est pas qu’une ville,  mais un lieu qui porte l’histoire de l’Italie toute entière. Florence est l’âme de l’Italie. Tous ne seront pas d’accord avec moi, j’en conviens, mais peu importe, cette ville est à mes yeux le berceau de la beauté, de l’art, du raffinement qui envoûte celui qui prend le temps de la découvrir.

Florence 1

Deux incontournables : la cathédrale Santa Maria del Fiore sur la Piazza del Duomo
et le Palazzo Vecchio sur la Piazza della Signoria

Mais comment vous donner le goût de la découvrir? On a tellement publié d’écrits sur cette ville que l’on se demande ce que l’on pourrait encore en dire. Alors, laissez-moi plutôt vous révéler quatre de mes coups de coeur. Ces endroits où je retournerai encore et encore, toutes les fois où mes valises me mèneront aux portes de Firenze.

  • La Basilica Santa Croce
  • Les masques fabuleux d’ Agostino Dess
  • La bistecca alla Florentina du Restorante Il Lati
  • La pharmacie-parfumerie de Santa Novella

Suivez-moi…

Firenze et ses églises

Florence reçoit plus de 8 millions de visiteurs chaque année. On se rue vers la Piazza del Duomo, la place centrale où se dresse la cathédrale Santa Maria del Fiore avec son magnifique dôme réalisé par Brunelleschi de 1420 à 1436. Leonard de Vinci participa aussi à certains des travaux de la cathédrale pendant que Dante contemplait  le chantier… Une plaque indique le sasso di Dante, là où s’assoyait Dante, à l’extérieur de la cathédrale, pour observer l’avancement des travaux. C’est cela Florence. Une débauche de lieux, de noms, d’oeuvres qui à chacun de vos pas, vous feront soupirer.

Florence 2

Basilica de Santa Croce

Malgré sa renommée, ce n’est pas le Duomo qui m’a le plus impressionnée mais plutôt la Basilica di Santa Croce.
Santa Croce ce n’est pas que sa basilique déjà fabuleuse en elle-même mais c’est aussi son cloître, ses magnifiques chapelles, ses oeuvres d’art, ses sépultures impressionnantes, son  musée ainsi que la Scuola del cuoio, une école du cuir et atelier-boutique.

De la piazza Santa Croce, la basilique se laisse admirer de loin. De l’extérieur, elle rappelle le Duomo avec son marbre vert et blanc. Premier émoi dès le passage des portes. Le regard se porte vers le haut. Un plafond à la charpente tout en bois, aux poutres apparentes, vertigineux! Comme dans bien des églises d’Italie, le lieu regorge d’oeuvres d’art sur les murs, plafonds, planchers. Aucun vide. Je m’y suis assise, embrassant du regard ce vaste espace, admirant sans connaître, simplement impressionnée par la charge historique qui habite le lieu.

La présence des nombreuses sépultures de personnages célèbres impressionne. Galilée, Michel Ange, Machiavel, Rossini ou le cénotaphe de Dante. Comment ne pas sentir leur présence dans ce lieu devenu leur dernier repos!

Je vous souhaite de visiter ce lieu sans trop de touristes. Allez y flâner par une belle journée de printemps, admirez la chapelle des Pazzi réalisée par Brunelleschi, laissez-vous tenter par une belle pièce en cuir de l’école du cuir et finissez la journée en sirotant un negroni sur la piazza Santa Croce. Perche no !

YouTube : Basilica di Santa Croce, Firenze, Italy

Les masques della Commedia dell’arte

FJlorence 3Malgré son nom, la boutique Alice’s Masks Studio est tenue par l’un des artistes italiens les plus connus du pays, Agostino Dessì. Faits de papier mâché, ses masques ont servi dans d’innombrables opéras, pièces de théâtre, films ouBoutique expositions à travers le monde sans oublier les carnavals dont le célèbre carnaval de Venise. Entrer dans sa boutique, c’est entrer dans un caverne d’Alibaba. La boutique croule sous les masques de tout genre, recouvrant murs et plafond.

Le détail de ces derniers est hallucinant. Tous sont moulés et peints à la main, vous ne pourrez résister à l’envie de vous en procurer un et les prix sont tout à fait abordables. Préparez-vous cependant à hésiter longtemps avant de porter votre choix sur l’un ou l’autre d’entre eux. Du simple Pierrot à l’élaboré masque de carnaval, on ne sait plus lequel ramener dans nos valises. Il est également possible d’y passer quelques jours afin d’y apprendre les rudiments de cet art.

Et tant qu’à être dans ce coin de Florence, arrêtez-vous au mercato centrale à quelques pas de la boutique. Cet imposant marché est un plaisir tant pour les yeux que pour les papilles. Légumes, champignons, viandes et poissons, fromages et herbes, de quoi satisfaire les plus gourmands. Un des bons endroits pour acheter vos souvenirs de bouche…
Alice’s Masks Studio
Via Faenza 72, Firenze
Workshop Making Mask- Papier mâché – Agostino Dessi

Restorante Il Latini pour la bistecca  alla Fiorentina et autres saveurs toscanes

Florence 5

La bistecca

Florence 4Comme de nombreuses régions et villes d’Italie, Florence a de multiples spécialités culinaires qu’il ne faut pas manquer de goûter. Vous pourrez toujours tenter votre chance avec le lampredotto que vous achèterez dans un kiosque de rue. Ce plat consiste en un bouilli réalisé à partir de la paroi de l’estomac du boeuf longtemps mijoté et servi dans un petit pain toscan. Sa texture un peu gélatineuse tout comme son odeur d’abats en fait sourciller plus d’un. Les Florentins l’adorent mais les touristes… un peu moins.

Une autre des spécialités de la Toscane très populaire à Florence est la bistecca alla Fiorentina. Voir atterrir dans son assiette cette pièce de viande archi volumineuse est une expérience en soi! Végétariens, vous êtes prévenus.

Florence 8

Mais malgré tout, la bistecca est à essayer au moins une fois pendant votre séjour à Florence et le Restorante Il Latini est très probablement LA place où la déguster. Rosée, tendre et savoureuse, elle vous promet une expérience culinaire assurée. Mais ne limitez pas votre plaisir à ce seul plat, car vous goûterez au Latini tous ces plats qui feraient damner n’importe quels saints! Fleurs de courges panées,  sanglier (très populaire en Toscane!), roulé de porc, lapin et pâtes de toutes sortes.

De plus, le lieu est très convivial et animé, trop pour certains. Pour ma part, j’ai trouvé le service très sympathique et le style « à la bonne franquette » m’a beaucoup plu. À vous de voir!

Ristorante Il Latini (réservation absolument nécessaire)
via dei Palchetti 6/r (Palazzo Rucellai), Firenze
(photos tirées du site du restaurant)

Pharmacie-parfumerie :  Officina Profumo-Farmaceutica di Santa Maria Novella

 Cet endroit s’affiche comme parfumerie mais elle fût pendant des décennies la pharmacie de la Basilica Santa Maria Novella, une très belle basilique qui vaut la visite.  Ce sont d’ailleurs les moines qui concoctaient ce qui s’y vendait grâce à leur grande connaissance des plantes médicinales. Encore aujourd’hui, on y trouve des « remèdes » comme la pommade pour calmer l’hystérie…. ?

Florence 9

La pharmacie parfumerie

Un peu pompeux comme endroit, les vendeurs s’y tiennent coincés dans leurs beaux atours et on vous regarde un peu de haut.  Mais comment faire autrement quand on occupe des salles palatiales dignes des plus grands musées et ce, depuis plus de 400 ans. La parfumerie est donc tout autant un musée où vous pourrez déambuler de salle en salle pour admirer fresques médiévales, vitrines travaillées,  multiples flacons. L’entrée est gratuite et une visite guidée est possible.

Florence’s Officina di Santa Maria Novella
Via della Scala, 16, Firenze

Et pour finir…

Ceci  est un clin d’oeil de mes coups de coeur florentins. Mais je pourrais encore vous parler de la minuscule papeterie artisanale tout près du Ponte Vecchio, du Teatro del Sale et de son très coloré cuisinier Fabio Picchi, des boucheries qui avaient leurs étals sur le Ponte Vecchio avant d’y voir s’installer les bijoutiers, du petit  mais si riche musée de la mosaïque florentine Opificio delle pietre dure, de la vue imprenable de la Chiesa di San Miniato où vous pouvez entendre les chants grégoriens des derniers moines qui habitent le cloître, des jardins de Boboli. Je vous en reparlerai peut-être…

J’ai visité Firenze lors d’un séjour linguistique en 2012. L’Istituto Italiano est l’une des nombreuses écoles à Florence où on peut y apprendre l’italien pendant quelques semaines tout en profitant des activités et visites organisées dans la région. De plus, ils vous accompagnent pour trouver un hébergement à votre convenance. Une façon passablement abordable de découvrir Firenze et qui permet, le temps d’un soupir, de se sentir un peu… Florentin.

Vous avez des questions sur Florence, n’hésitez pas à m’écrire – gardner_lucie@hotmail.com

Ciao!

Lucie Gardner
Blog : https://gardnerlucie.wordpress.com/

La démesure florentine !

La démesure florentine !