VOYAGER EN GROUPE… MAIS PAS EN GROUPE

Posted on 16 août 2016

8


À la une2

Madeleine Roy, nouvelle retraitée et Flyée de toujours,  arrive d’un voyage en Grèce où elle a expérimenté pour la première fois, un  « long séjour » de trois semaines.  Attirée par cette solution parce qu’elle ne voulait plus devoir changer d’hôtel à tous les soirs, traîner continuellement ses valises, être obligée de suivre un groupe ou organiser elle-même toutes les excursions, elle témoigne aujourd’hui d’une expérience réussie pour un prix très intéressant.

Le principe selon une formule différente et gagnante

Pour pouvoir offrir d’aussi bons prix, un  grossiste en voyages bâtit un forfait : il réserve pour trois semaines ou plus, un bloc de 30 à 50 chambres ou plus  dans un hôtel, négocie avec une compagnie aérienne pour les billets d’avion et s’assure des services d’un accompagnateur qui sera sur place pour organiser des excursions et des activités avec des guides locaux. Il rend ensuite ce forfait disponible aux  agences de voyages.

Notre séjour en Grèce

À notre arrivée à l’aéroport d’Athènes, un guide local nous a conduits à Nao Makri, près de Marathon, lieu de notre séjour.  Johanne, notre accompagnatrice, nous attendait   pour nous accueillir et nous transmettre tous les renseignements utiles.

Elle nous a aussi parlé des excursions qui étaient déjà identifiées dans le forfait et nous a lancé quelques idées quant aux activités qu’elle pourrait organiser s’il y avait assez de personnes intéressées (cours de cuisine locale, dégustation, shopping, etc.).  Chacun est libre de s’inscrire ou non aux excursions et activités.  Le prix de ces activités « à la carte » dépend de leur nature, de leur destination et de leur durée.

Johanne a trouvé une façon spéciale de rejoindre son monde et de créer un esprit de « vacances » : elle a institué le rituel du 5 à 7 quotidien au bar de la piscine. Comme chacun est libre de faire ce qu’il veut, nous nous voyions peu dans la journée, à moins d’avoir participé à une excursion.  Le 5 à 7 nous permettait donc d’échanger sur nos diverses expériences, de parler des restaurants que nous avions découverts, des boutiques à visiter et de nous organiser pour le souper. Johanne en profitait aussi pour nous renseigner sur les prochaines activités, prendre le pouls du groupe et transmettre toute information de dernière heure.

L'Acropole

L’Acropole d’Athènes

Lors du séjour grec en mai dernier, voici le genre d’excursions qui ont été offertes : randonnée au marché local, visite d’Athènes, Acropole et musée; croisière d’un jour vers trois Îles; pique-nique dans la forêt; excursion à Cap Sounion; visite « libre » d’Athènes, entre autres pour aller au marché aux puces et luncher à la Plaka, quartier commercial par excellence; excursion à Delphes et dans la région d’Argolis; visite de Marathon; excursion « shopping » dans un « outlet » de marques européennes.

Photo 1

Le chef nous explique comment étendre les très nombreuses feuilles de pâte philo pour la confection des baklavas…

Nous avons eu un cours de cuisine grecque donné par un chef local : il nous a fait préparer du tzatziki aux betteraves, du saganaki (fromage frit, bon à se rouler par     terre !), de la moussaka et des baklavas. Un festin! De plus, un après-midi, à l’hôtel, nous avons eu droit à une dégustation de six vins et fromages locaux.  J’ai découvert une belle qualité de vins grecs et des fromages savoureux.  Malheureusement la plupart ne sont pas importés.  Sophocle, le jeune homme qui animait la dégustation, avait bien fait ses devoirs et il nous a parlé autant de cépages et de laits que de… mythologie.

Comme une de mes amis et moi voulions absolument aller à Mykonos et Santorini et que ce n’était pas prévu au programme, nous avons demandé conseil à Johanne.  Nous avions

Grèce petite

Santorini : détail enchanteur

fait quelques réservations par internet avant notre départ de Montréal, mais elle a été d’une grande aide pour choisir les meilleurs moyens de transport, aux meilleurs coûts et nous conseiller sur ce qu’il y avait à voir.  Nous nous sommes donc absentées du groupe pendant 3 jours pour ce qui fut un séjour inoubliable. Nous avons fait la même chose pour les Météores où nous sommes parties deux jours.

L’hôtel où nous séjournions en permanence était particulièrement agréable.  Le Marathon Beach Resort a été complètement rénové.  C’est beau, c’est propre, le personnel est hyper gentil, le service rapide, les gens sont honnêtes et c’est confortable.  Sans être de grand luxe, l’hôtel offrait plusieurs services comme des séances de  massage dont j’ai profité par deux fois,  piscine à l’eau de mer, restaurant et bar près de la piscine, service aux chambres et nettoyeur. Nous étions à moins de cinq minutes du bord de mer où on trouvait des restaurants très variés dont quelques-uns avaient au menu du poisson pêché dans la journée.

Notes importantes

Le succès du long séjour dépend en grande partie de la qualité de l’accompagnateur.  Johanne Dion et son conjoint Don Belford comptent parmi les meilleurs. Johanne a une longue expérience de ces séjours et, pour ses voyageurs, va bien au-delà de ce qu’on pourrait normalement attendre d’elle.

Certains longs séjours de trois semaines, de un ou deux mois, se limitent à l’hébergement et à quelques activités.  Tout dépend de ce qu’on recherche.  Vous voulez voir du pays et vivre des expériences différentes comme le cours de cuisine, les dégustations, les journées de golf quand il y a des terrains dans la région ? Autant de bonnes raisons de vous assurer d’un accompagnement très actif. Sinon, parlez à votre agent de voyages pour des séjours plus « tranquilles ». Il en existe de toutes sortes et pour tous les goûts.

La majorité des longs séjours avec Johanne s’adressent à des gens qui comprennent l’anglais.  Pas besoin de le parler,  mais essentiel de le comprendre puisque les informations et présentations sont données dans cette langue et que les guides locaux l’utilisent spontanément. Il y a toutefois des exceptions et le séjour en Croatie qui s’organise pour avril 2017 sera en français, à moins qu’il n’y ait pas assez de voyageurs francophones, dans quel cas, il sera bilingue. La question de la langue, est-il nécessaire de le préciser, est liée directement à la clientèle et non à une préférence linguistique.  Comme la majorité des clients des longs séjours guidés par Johanne et Don viennent de l’extérieur du Québec, elle a dû choisir des guides locaux anglophones pour répondre à la réalité des groupes.

Longs séjours à venir :

Exotic Tours annonce déjà deux longs séjours pour 2017 : la Grèce en mai, avec des excursions en anglais et La Croatie. Le séjour en Grèce sera au même endroit que celui que je viens de décrire et les guides locaux seront anglophones. Quant à la Croatie, c’est une première pour ce grossiste : les présentations et commentaires pour les excursions seront en français.

En voici l’essentiel : 21 jours à Dubrovnik en Croatie  incluant le congé de Pâques avec des processions et des fêtes locales.  L’hôtel est à 250 mètres de la mer et à 10 minutes en autobus des anciens murs de la ville.  Des excursions à Montenegro et aux Îles sont prévues.  Le prix est de 2749$, en occupation double et comprend le vol, les transferts et 21 nuits en hébergement 4 étoiles incluant les petits déjeuners.

Comment faire ?

Si vous êtes intéressé par un long séjour comme celui dont je parle ici, il vous suffit de communiquer avec votre agent de voyage et lui demander de vous réserver une place auprès d’Exotic Tour pour le groupe qui sera accompagné par Johanne Dion et Don Belford.

Je vous souhaite de découvrir cette façon simple, sécuritaire et très agréable de voyager.

Madeleine Roy

Ce groupe qui n'en était pas un...

Ce groupe qui n’en était pas un…

 

 

 

 

 

Posted in: Uncategorized